1408-vires-15.jpg
1408-vires-14.jpg
1408-vires-15.jpg

Centre de Psychothérapie


L'objectif du centre de psychothérapie est d'offrir un cadre et un traitement adapté au contexte et à la nature des agressions commises par les auteur-e-s, de soulager leur souffrance ainsi que celle de leur environnement et d'en promouvoir la protection

SCROLL DOWN

Centre de Psychothérapie


L'objectif du centre de psychothérapie est d'offrir un cadre et un traitement adapté au contexte et à la nature des agressions commises par les auteur-e-s, de soulager leur souffrance ainsi que celle de leur environnement et d'en promouvoir la protection

PUBLIC

Le centre de Psychothérapie s'adresse à toute personnes majeure, femme ou homme , ayant recours à des formes de violence interpersonnelle intrafamiliale ou dans l'espace publique. Vires reçoit également des personnes voulant prévenir d'agissements violents.


PRESTATIONS

psychothérapie individuelle
psychothérapie de groupe
psychothérapie de couple/famille
suivi médical psychiatrique combiné à la psychothérapie


ASPECTS FINANCIERS

Les prestations de l’équipe des Intervenants de Vires sont payantes.
Selon chaque situation, les prestations peuvent être remboursées  par l’assurance de base (Lamal), l’assurance complémentaire, l’Etat de Genève lorsque les personnes sont au bénéfice de mesures judiciaires, voire par une combinaison de ces différentes sources de remboursement.

Dans tous les cas de figures et sauf exception, une participation de la personne est requise

Un « Fond de Solidarité » à destination des personnes les plus démunies a été créé par l’Association.

1408-vires-14.jpg

thérapie sous contrainte


Prise en charge thérapeutique sous contrainte judiciaire ou sous injonction

thérapie sous contrainte


Prise en charge thérapeutique sous contrainte judiciaire ou sous injonction

Nous recevons des sujets qui, à la demande du Pouvoir judiciaire ou d’autres institutions telles que le Service de protection des mineurs, se trouvent contraints par les voies de dispositifs ad hoc, de mettre en travail les empêchements à respecter la loi qui les ont conduits à commettre des agressions

Les sujets adressés à Vires dans ce contexte peuvent l’être « avant jugement » dans le cadre d’une mise en liberté provisoire, ou « après jugement » sous le coup de mesures de substitutions encadrant la durée du sursis dont ils bénéficient.

Depuis 2012, l’association est habilitée par le Conseil d’Etat de la République et Canton de Genève à recevoir des personnes soumises à une « mesure d’éloignement administrative», et ce dans le cadre d’un entretien socio-juridique obligatoire.